parallax background

Des actions pour le nettoyage des plages en Vendée !

Chez Pascal, une épicerie fine, des bocaux et du vrac !
1 février 2018
Un Festival à ne pas manquer : Tous dans l’même Bateau !
6 février 2018
 

Des initiatives individuelles ou collectives pour retirer les déchets plastiques sur les plages vendéennes …

Durant tout le mois de Janvier, près d'une douzaine d'actions ont été menées durant cette opération un peu spéciale pour interpeller les promeneurs et agir immédiatement contre cette partie de la pollution humaine dont l'océan s'est débarassé.

Après notre nettoyage de début Janvier et les 300 kgs collectés, plusieurs personnes ont voulu agir face à l'échouage d'une quantité très importante de déchets rapportés par les marées partout sur le littoral. Nous précise Michaël, coordinateur de l'association Les Mains dans le Sable

Les Mains Dans Le Sable propose des nettoyages de plage réguliers sur le littoral atlantique dont une antenne en Vendée (du Pays des Olonnes au Marais Poitevin). Mais aussi dans le Morbihan, dans le Finistère (Cap Sizun) mais aussi en Charente Maritime (du Marais d’Yves à la Charente) depuis janvier 2017.

En Vendée, les actions sont le plus souvent menées en lien avec les gestionnaires des sites choisis, pour bénéficier de leurs préconisations et de leur soutien technique.
*

” Nous voulons montrer à tous que chacun peut et doit agir... ”

 

Faire sa part...

Ce ne sont pas les saletés des autres que nous ramassons, mais celles produites par un système dont nous faisons partie et dans lequel nous avons notre mot à dire !
Les déchets qui envahissent les océans proviennent à 80 % des continents, portés par le vent ou les rivières, le reste tombant des navires commerciaux. Jusqu’alors, les débris flottants étaient détruits par les micro-organismes, mais ce n’est plus le cas avec l’arrivée des plastiques, comme le poly-éthylène, le poly-propylène et le poly-téréphtalate d’éthylène, qui constituent 90 % des déchets maritimes. Ces quantités ne cessent d’augmenter et ces plastiques mettent des centaines d’années à se dégrader. On estime que 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année dans le monde et que près de 10 % finissent dans les océans.

Des actions collectives...

Face à l'amoncellement de déchets de toutes sortes sur nos plages, Michaël, coordinateur de l'association Les Mains dans le Sable, nous explique comment les habitants ou promeneurs engagent naturellement de nombreuses initiatives !

C'est Judith qui a lancé les hostilités à Brétignolles-sur-Mer avec son compagnon, armés d'un sac vite rempli de débris divers.
A Saint-Hilaire-de-Riez et malgré la météo peu encourageante, Sandy, maman en arrêt maladie accompagnée de son fils, avait réuni une dizaine de volontaires, eux-mêmes spontanément rejoints par autant de promeneurs soucieux de cette situation catastrophique et qui ont demandé un sac de collecte.

Des actions collectives sur le littoral...

 

Une pollution humaine que nous retourne la mer...

Matériel ostréicole en plastique, filets, bouts d'attaches d'outils de production, fil de fer, palettes, cartouches de chasse, ... Des récoltes impressionnantes pour ces nettoyages décidés au dernier moment sur seulement 300 mètres !

Il y avait aussi Marianne et sa fille de 17 ans qui ont évacué des kilos de déchets. Et puis Renaud venu avec son fils et sa femme, des habitués de nos actions.
A l'autre bout du département Sabrina et Vincent poursuivaient avec quelques compagnons leur inlassable travail à La Faute-sur-Mer. Une voire plusieurs fois par semaine ils agissent sans compter pour la préservaton des océans.

Et puis il y avait Charline. Aide-soignante de 27 ans ne travaillant pas actuellement, nouvelle participante et surtout nouvelle venue en Vendée. Alors qu'elle ne vit ici que depuis trois mois elle montre que la protection de notre littoral est bien l'affaire de tous !
Elle a cumulé un nombre surprenant de nettoyages. A elle seule, avec son compagnon ou bientôt rejointe par Cyrille, une nouvelle connaissance rencontrée grâce aux nettoyages.

J'ai été horrifiée dimanche dernier en allant sur la plage de Riez le matin impossible pour moi de profiter de cette promenade tellement les déchets étaient présents. Cartouches de chasse encore, bouteilles plastique, en verre, capteurs de nessains d'huîtres, caisses brisées de producteurs et pêcheurs, petits morceaux de plastique en décomposition. Ce qui m'a choquée le plus est un néon entier !

La conclusion parfaite à toutes ces actions c'est Victor, 13 ans, qui la donne :

Ce que nous avons fait aujourd'hui, tous le monde devrait le faire au moins une fois pour se rendre compte où finit ce que nous choisissons d'acheter.

Merci à Michaël pour l'échange !

on

1 Comment

  1. gallet dit :

    Connaissez vous les #seauplagepropre ? (voir la page facebook)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *