parallax background

Le Domaine des Jumeaux, Viticulture et Biodynamie en Vendée !

Chez Pascal, une épicerie fine, des bocaux et du vrac !
8 avril 2018
Prochainement ici : Un outil pour créer les liens consom’acteurs !
9 avril 2018
 

Découvrez Le Domaine des Jumeaux à Chaillé-sous-les-Ormeaux !

Cette semaine, nous partons à la rencontre de Jean-Marc TARD, viticulteur-exploitant sur 13 hectares en culture Biodynamique et traction animale à Chaillé-sur-les-Ormeaux.

Ce sont huit îlots de vignes répartis sur 13 ha, des cépages Chenin, Chardonnay, Pinot noir, Cabernet Franc ou encore Negrette qui sont entretenus dans de magnifiques lieux vallonnés ou la nature nous immerge de ses bois, ses bâtis et ses haies, des sentiers au bord de l’Yon… Le sentiment de marcher sur des terres chargées d’histoire ou les légendes anciennes nous rappellent que les rivières furent l'objet d'un culte.

Originaire de Talmont, fils de caviste récoltant. Jean-Marc a fait son chemin, comme on dit ! Une passion intense perceptible dès les premiers échanges, une forte envie de transmettre et d’expliquer ses vins, un savoir-faire et la biodynamie…

« Le mois d’Aout 2017 sonne déjà l’heure des vendanges, précoces, les raisins sont déjà bien mûrs, elles auront lieu plus tôt cette année… »

Des étapes de vie… un parcours !

« J’ai arpenté très tôt les vignes de mon père à Talmont-Saint-Hilaire. Ce travail physique pour le jeune adolescent que j’étais m’a donné l’envie d’explorer autre chose… à 14 ans, je me suis orienté vers la sommellerie »
« Pendant une quinzaine d’années, j’ai eu l’opportunité de découvrir d’autres régions du monde, notamment l’Angleterre ou encore les Antilles avec Saint-Martin ou j’ai séjourné durant cinq années… des expériences au sein de la haute gastronomie, j’évoluais dans des restaurants 3 étoiles, le haut de gamme… »
« J’ai par la suite ouvert une cave dans le centre-ville des Sables d’Olonne, jusqu’en 2009, c’est durant cette période que j’ai intensifié des relations avec les vignerons d’horizons divers et aux méthodes différentes… »

La maladie de son papa marque le retour de Jean-Marc sur les terres de son enfance…

« Je suis venu en aide à mon père, j’ai retrouvé les terres ou j’évoluais petit, beaucoup de souvenirs … j’y étais en fait très attaché, à l’aube de mes 40 ans, je me suis dit que c’était le moment pour moi de revenir aux sources, au travail de la vigne ».

Une viticulture soucieuse de la terre et du vivant, biodynamie au Domaine des Jumeaux.


” J’ai toujours vu mon père travailler la terre de manière très raisonnée, avec des traitements naturels, à l’époque, on ne parlait pas de bio, c’était tout à fait normal… ”

L’installation !

C’est en 2009 que Jean-Marc tente l’aventure, il reprend un vignoble du Mareuillais. Il va rapidement redonner vie à un ensemble qui se dégrade depuis quelques temps. Il entame dès son installation une conversion à la viticulture biologique.

« J’ai toujours vu mon père travailler la terre de manière très raisonnée, avec des traitements naturels, à l’époque, on ne parlait pas de bio, c’était tout à fait normal… »

Le Domaine des Jumeaux s’oriente dès le départ vers une viticulture très respectueuse des sols, du vivant… l’envie d’un lieu exempt de toute pollution pour le travail d’une matière première noble et irréprochable…

S’inscrire dans cette démarche a pu paraître surprenante pour certains vignerons locaux, plus habitués à une production de volumes importants, destinés à la consommation estivale sur la Côte de Lumière...

« Pour certains, mes vignes n’étaient pas belles, avec de l’herbe au milieu des rangs, d’autres me prenaient pour un malade ».

Une certification Ecocert depuis 2011, et des parcelles désormais en bio-dynamie.

 

Valdi, un cheval Comtois pour les travaux à la vigne !

Jean-Marc TARD, des vins biodynamiques Le Domaine des Jumeaux !


 

Le domaine...

Le domaine des Jumeaux s'étend sur 13 hectares, avec huit ilôts repartis dans quatre lieux de Chaillé...
Un terroir spécifique avec des sables parsemés de galets calcaires dans une argile souple et plutôt légère, le tout sur un sous-sol de granite, comme c'est le cas dans toute cette zone de la vallée de l'Yon. Cinq cépages, Chenin, Chardonnay, Pinot noir, Cabernet Franc , Negrette, des vignes d'une cinquantaine d'années pour les plus anciennes.


La biodynamie...

« Je cherche à inscrire mes vignes dans un écosystème… indispensable pour évoluer en biodynamie, il s’agit aussi de développer une vie Micro-organique intense, que la vigne se suffise à elle-même avec un apport en azote naturel…
Je fais aussi beaucoup de tests, une façon propre de voir la biodynamie, avant tout être à l’écoute et s’adapter à son environnement… »

Les différentes étapes et travaux à la vigne suivent un calendrier spécifique qui tient compte du positionnement de la lune et des planètes… Des recettes contre les maladies avec des traitements préventifs uniquement, à base de plantes, prêles, orties...

Une traction animale, c’est aussi le travail à la vigne avec un cheval comtois depuis 2 ans...

« Nous avons accueilli Valdi au domaine, il évoluait avant en roulotte dans une ferme pédagogique, il est habitué aux enfants...
Cela nécessite plus de préparation pour les travaux avec le cheval, mais il devient très vite aussi efficace qu’un tracteur, une vrai qualité de travail dans la vigne. »

Des vins de qualité, structurés, de terroir...

On dit de ses vins qu'ils sont gourmands, avec beaucoup de minéralité, de profondeur, Jean-Marc leur associe des noms qu'il prend soin de choisir, inspiré par son environnement proche, local !

Une autonomie dans toutes les étapes, une recherche d'équilibre, de subtilité... comme les fûts de chênes, que Jean-Marc récupère à deux ans d’âges, pour ce goût vanillé recherché plutôt que le tanin, un travail méticuleux dans son chai à barriques, entièrement restauré.

« Nous proposons la Cuvée Cailloux Blancs en assemblage Chenin et Chardonnay, Chemin du Querry, du 100% Chenin, la Cuvée Paradis Rosé, 100% pinot noir, Le Clos des Châtaigniers, assemblage pinot noir et cabernet franc, La Pierre aux Fées, 100% pinot noir et puis Le Sang de L'Yon, du 100% negrette ! »
« Nous produisons chaque année entre 35 000 à 40 000 bouteilles, selon les conditions climatiques évidemment, précise Jean-Marc Tard. Avec mon épouse, Maryline, nous vendons la plus grande partie de notre production aux professionnels (90%), pour certains désormais étrangers, japonais, américains ou polonais. Notre assurons aussi les ventes directes à notre cave de Chaillé-sous-les Ormeaux.»

Un grand Merci à Jean-Marc pour la visite, la dégustation et les échanges humains.

Comments are closed.