parallax background

« On a 20 ans pour changer le Monde… » une projection et un temps d’échange aux Herbiers !

Face au défi climatique, La Roche-sur-Yon Agglomération lance une consultation citoyenne !
4 octobre 2018
Une boutique itinérante « Nos Jolies Bouilles » pour une seconde vie aux vêtement d’enfants !
8 octobre 2018
 

Une projection pour montrer d'autres possibles aux Herbiers le 18 octobre prochain !

"On a 20 ans pour changer le monde, c'est le nom du film-documentaire proposé par Hélène Médingue. Sensible à la question de notre agriculture et de la problématique environnementale, la réalisatrice entend éclairer celles et ceux qui montrent d'autres possibles, comme l'agro-écologie et la permaculture, en suivant l'équipe de Fermes d'Avenir à travers les actions menées sur nos territoires.

Le constat est là : 60 % des sols sont morts, le système actuel est à bout de souffle alors que l’agroécologie peut nourrir la planète. Des femmes et hommes relèvent le défi et démontrent que l’on peut se passer des pesticides et des intrants chimiques pour toute notre alimentation. Grâce à leur énergie communicative qui bouscule les discours et les habitudes, un autre monde est possible !

Une quête de sens...

Les questionnements de la réalisatrice sont partagés par de plus en plus nombreux citoyens et consommateurs. Un modèle de société remis en cause pour repenser les besoins fondamentaux : se nourrir, se soigner, éduquer...

Je suis particulièrement sensibilisée aux problématiques de notre agriculture depuis de longues années, car j’ai été touchée directement dans mon entourage par les conséquences des perturbateurs endocriniens, entre autres... La naissance de mes filles a généré une prise de conscience plus large des conséquences de notre agriculture, sur notre environnement. Le point de départ de mes projets de films, c’est la quête de sens !

Des acteurs, protagonistes...

Un état des lieux...

Pourquoi les agriculteurs en France vont si mal ? L’industrialisation de notre agriculture est née pour de mauvaises raisons, ce modèle de production ne fonctionne plus et pourtant on continue. On marche sur la tête ! L’état de notre agriculture peut être le reflet de certains dysfonctionnements de notre société et impacte directement des valeurs (santé, éducation, alimentation, travail...) qui sont essentielles à notre condition.



La rencontre inspirante avec Fermes d'Avenir...

Pour montrer les initiatives et les changements positifs qui s'opèrent un peu partout sur le territoire, la réalisatrice, Hélène Médigue, a suivi les actions menées par le collectif Fermes d'Avenir initié par Maxime de Rostolan.

J’ai découvert Maxime de Rostolan et l’association Fermes d’Avenir à travers un article dans le journal Le Monde, j’ai immédiatement été inspirée par les propositions concrètes développées pour actionner la transition agricole dans notre pays (financement, production, formation et influence sur les citoyens et sur les pouvoirs publics grâce à des propositions de lois) et surtout parce que l’association fédère la collectivité, rassemble des mondes qui a priori ne sont pas destinés à coopérer !
Ma volonté n’était pas de faire un film sur la permaculture ou les techniques nouvelles qui promeuvent l’agroécologie mais plutôt de privilégier l’aspect humain, l’énergie déployée et les combats menés, par un groupe de citoyens tout au long d’une année.

La réalisatrice Hélène Médigue !


 

Fermes d'Avenir...

Créée fin 2013 par Maxime de Rostolan, l’association Fermes d’Avenir a pour ambition d’accélérer la transition agricole. Elle s’adresse aux différents acteurs de la transition : agriculteurs et futurs agriculteurs, entreprises, territoires, propriétaires fonciers, citoyens et consommateurs. L’association est organisée autour de plusieurs activités : Production, Formation, Sensibilisation et Financement. L’équipe compte une quinzaine de personnes à Tours, Bordeaux et Paris...

Notre conviction : Une agriculture d’avenir à impacts positifs est possible. L’agroécologie est plus performante et résiliente que l’agriculture dite conventionnelle. Prendre soin des hommes et de la nature n’est pas une option, mais une nécessité pour offrir une alimentation saine au plus grand nombre. Convaincus de l’efficacité de la coopération, nous agissons au quotidien avec l’ensemble des acteurs – depuis le stylo, le champ, la transformation et la distribution jusqu’à l’assiette. précise Maxime de Rostolan.

Une projection en présence de Jean-Marie Roy...

Un temps d'échange avec la salle sera proposé après la projection avec l'intervention de Jean-Marie Roy, agriculteur de Saint-Mesmin, dont l'activité est éclairée dans le film.

Jean-Marie ROY, agriculteur bio à Saint-Mesmin et qui apparait dans le film d'Hélène Médigue, interviendra après la projection pour nous faire part de son expérience. Le Gaec des Rocs est en polyculture élevage bio depuis 20 ans et a démarré une expérimentation en maraîchage, il fournit notamment pommes de terre et poireaux à Fleury-Michon.

Retrouvez cette soirée dans notre rubrique "évènements" et soyez nombreux à nous rejoindre le Jeudi 18 Octobre 2018, 20h30, au Cinéma Grand Ecran des herbiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *