parallax background

Grenier Bio d’Ici : Quand la filière céréalière se ré-invente localement, en Vendée et Loire-Atlantique !

La Ville de Dompierre-sur-Yon propose une soirée « Ville en Transition » avec le film « Qu’est ce qu’on attend ? » le 13 Décembre !
1 décembre 2018
L’instant Radio, l’émission du 3 Décembre, avec Claire et Mariette de l’association « Echanges et Solidarités » à Montaigu !
5 décembre 2018
 

De la mondialisation à la relocalisation...

Dans un système agricole mondialisé, les produits céréaliers traversent le globe, de coopératives en revendeurs, de containers en silos, sans traçabilité. C’est le constat de départ du projet Grenier Bio d’ici : pour les cultivateurs installés en bio, grande est la frustration de ne pas savoir ce que devient leur production, cultivée avec soin dans le respect de l’environnement, et qu’ils voient partir pour des horizons inconnus.

Face à cette problématique, quelques producteurs de Loire-Atlantique et de Vendée s’associent à la minoterie Giraudineau, installée à Saint-Colomban (44), afin de moudre leurs blés, de qualité, sans traitement et adjuvants, et dont les farines sont destinées à des artisans-boulangers.
Accompagnés par les GAB (Groupements d’Agriculteurs Biologiques) de Loire-Atlantique et de Vendée, producteurs, minotier et boulangers se structurent autour de cette idée commune : recréer une filière autonome et indépendante tout en réorientant la production céréalière pour l’alimentation humaine.

Ds boulangers vendéens qui utilisent la farine Grenier Bio D’ici, la farine de la filière 100% bio locale.


” Tous sont passionnés par leurs métiers respectifs et partagent les mêmes valeurs : relocaliser une filière longue en Pays-de-la-Loire, avec des produits de qualité et dans le respect de l’environnement. ”

Naissance d'une filière, solidaire...

Ainsi naît l’association Blé, Farine, Pain Bio de l’estuaire, qui rassemble aujourd’hui 10 producteurs de céréales, 1 minotier et 10 artisans-boulangers, installés sur la Loire-Atlantique et la Vendée. Tous sont passionnés par leurs métiers respectifs et partagent les mêmes valeurs : relocaliser une filière longue en Pays-de-la-Loire, avec des produits de qualité et dans le respect de l’environnement.

Plus qu’une filière, c’est une chaîne de solidarité qui est ainsi mise en place : chose nouvelle, les acteurs d’une même filière peuvent se rencontrer, échanger sur leurs pratiques et usages, et prendre pleinement conscience du travail et des besoins de chacun des intermédiaires. En 2017, ils déposent la marque « Greniers Bio d’Ici », certifiée AB.

Au-delà des objectifs de qualité et de traçabilité qui les unissent, c’est aussi la volonté de construire un système équitable, où chacun puisse vivre de son activité. Ensemble, ils déterminent les prix qui permettent à chacun une rémunération juste. A terme, ils espèrent rejoindre le label Bio-partenaire, label de commerce équitable Nord-nord.
 

L'association « Blé Farine Pain Bio de l'Estuaire ». Crédit photo Courrier du Pays de Retz


 

Une filière locale à faire grandir...

Aujourd’hui, leur activité représente un tonnage modeste, qui leur faut assurer : 250 tonnes de blés, 15 tonnes de seigle et 50 tonnes de sarrasin, venant à 75% de Loire-Atlantique et de Vendée, et à 25% du Maine-et-Loire. Pour le groupement, les perspectives sont nombreuses : poursuivre le travail engagé en renforçant la filière et en accueillant de nouveaux producteurs et distributeurs ; la création d’un pain-signature, à retrouver chez les différents artisans-boulangers. Enfin, amorcer un travail sur les blés anciens.

Une démarche vertueuse qui permet de relocaliser une filière agricole en dynamisant l’activité économique locale et en participant la souveraineté alimentaire du territoire.
Pour en savoir plus sur ce projet et pour connaître les boulangers de la marque « Grenier Bio d’Ici » près de chez vous, rendez-vous sur : www.grenier-bio.fr

Zoé Jarry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *