parallax background

Quand les commerçants encouragent le Zéro Déchet dans le coeur de ville de Montaigu !

Chez Pascal, une épicerie fine, des bocaux et du vrac à la Roche-sur-Yon !
15 octobre 2018
Le Forum 2018 de l’Economie Sociale et Solidaire en Vendée, un accélérateur de projets !
17 octobre 2018
 

Tendre vers le Zéro-déchet à Montaigu !

A Montaigu, l’association des commerçants « Cœur de Ville » a lancé récemment une action pour encourager les consommateurs à aller vers le Zéro-Déchet. Rencontre avec Manuella et Sophie, instigatrices du projet.

L’idée germe à l’occasion de l’appel à projet « Imaginactions », proposé par la Fédération des Unions Commerciales, au sein de la CCI en novembre 2017. Déjà sensibles au zéro-déchet (Manuella a créé l’association Les Z’Allumés du Bocal –Clisson Montaigu), les deux complices développent leur concept : sensibiliser au Zéro-déchet en offrant aux clients un sac de courses réutilisable et éthique aux couleurs du Cœur de ville, contenant un dépliant détaillant 30 gestes éco-responsables, et un sticker invitant les consommateurs à venir faire leurs achats avec leurs propres contenants.

Arrivé 3ème de sa catégorie au concours « Imaginactions », le projet prend tournure, accompagné par la communauté de communes. Les sacs sont aujoud’hui présents chez les 60 adhérents de l’association de commerçants, et offerts à la clientèle qui fait vivre le cœur de ville. Les premiers retours sont très positifs et les clients conquis par l’initiative.

” On a basculé d’un monde où nos grands-mères étaient quasiment zéro-déchet à aujourd’hui, un mode de vie où on est addict à tout un tas de superflu ...”

Prendre conscience et sensibiliser...

Conscientes de l’urgence notamment climatique, Sophie et Manuella voient aussi dans ce projet l’opportunité de sensibiliser les habitants :

Quand on est commerçant, on rencontre beaucoup de monde, on discute, il y a un lien souvent très fort avec nos clients. C’est l’occasion de distiller ce message finalement logique. On a basculé d’un monde où nos grands-mères étaient quasiment zéro-déchet à aujourd’hui, un mode de vie où on est addict à tout un tas de superflu qui nous emprisonne. Il faut tirer la sonnette d’alarme.

Motivés par l’action et fiers du projet, tous les commerçants de l’association les ont suivies dans cette démarche ambitieuse initiée par et pour le cœur de ville. Au cours de la gestation du projet, chacun a pu faire un auto-diagnostic :

Comment ça se passe avec mes emballages ? Quels leviers je peux actionner ?
 

Manuella et Sophie, Instigatrices du projet.

Apporter vos contenants chez votre commerçant !


 

Agir chacun à sa place…

Une démarche vertueuse où chacun s’est posé la question de ses pratiques et a pris conscience des changements à mettre en place facilement, avec ses clients comme avec ses fournisseurs.

Manuella explique que cette initiative n’est pas sans contradictions :

Les commerces produisent souvent beaucoup de déchets, dans le prêt-à-porter notamment, mais s’engager dans cette démarche, c’est un premier pas pour faire sa part et limiter peu à peu les déchets superflus.

Le modèle, plutôt innovant, est facilement duplicable et peut s’exporter ailleurs. Déjà, d’autres unions commerciales se sont montrées intéressées pour reproduire ce concept chez elles. Preuve que les bonnes idées naissent partout sur les territoires, même ruraux, et peuvent faire évoluer les esprits et les pratiques. Pour Sophie, c’est une évidence :

Pourquoi on ne se démarque pas en France pour devenir un pays exemplaire, précurseur sur ces thématiques ? C’est du bon sens, on en a les moyens !

Zoé Jarry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *