parallax background

Terres Fert’île, un projet qui vise au développement de l’agriculture locale et durable sur l’île d’Yeu !

Après son passage en Vendée, le Tour des alternatives positives « Alternatiba » est arrivé à Bayonne !
19 octobre 2018
Adopte un geste, le salon du zéro-déchet 2018 à la Roche-sur-Yon ce weekend !
23 octobre 2018
 

Vers la reconquête des friches agricoles pour une île nourricière : Fert'île.

Terres Fert'île est un projet qui vise au développement de l'agriculture locale et durable sur l'île d'Yeu et au développement des circuits courts, afin de redonner à l'île d'Yeu son caractère nourricier.

Deux problématiques affectent les terres de l'ïle : le développement des friches et ses conséquences en terme d’appauvrissement de la biodiversité et par voie de conséquence, la difficulté d’installation de porteurs de projet agricole à cause de la rareté des terres immédiatement cultivables. Les bénéficiaires du projet sont toutes les personnes directement concernées par ces problématiques : en premier lieu les agriculteurs installés sur des surfaces restreintes, et les porteurs de projet agricole.


Tout commence par les constats, et notamment un état des lieux du territoire...

Les terres autrefois cultivées et désormais à l’abandon, se sont enfrichées au cours du temps. Les friches occupent actuellement un quart du territoire.Aujourd’hui, seule une dizaine de sièges d’exploitation subsistent et recouvrent moins de 130 ha de SAU contre 1 100 ha dans les années 1950. Le développement du tourisme a engendré une saisonnalité de la production agricole avec des productions essentiellement destinée aux marchés de plein vent en période estivale. Nous expliq ue Mme Mounia Tonazzini, Chargée de missions projet Terres Fert’île,
Ainsi, on estime que plus de 90% de l'alimentation de la population Islaise provient du continent. Pourtant d’après une étude, 40 ha de cultures fruitières et légumières pourraient grandement subvenir aux besoins de la population locale. Relocaliser en partie l’alimentation sur l’île d’Yeu constitue donc un enjeu essentiel pour le territoire.

” Favoriser l'acquisition citoyenne de terres agricoles pour lutter contre l'artificialisation des sols et la perte de foncier agricole. ...”

Développer une agriculture de proximité....

L’objectif principal du projet est de développer et pérenniser une agriculture insulaire de qualité, par la reconquête des friches agricoles afin de relocaliser en partie la production alimentaire de l’île en diversifiant les débouchés, en favorisant la transformation des produits et en développant les circuits courts.

Favoriser l’autonomie alimentaire de l’île de manière durable, permet d’agir pour l’environnement. D’une part, le projet permet de réduire les coûts énergétiques liés au transport (notamment maritime) et participe à la transition énergétique. D’autre part, en restaurant la fertilité des sols et en développant des activités agricoles responsables, on favorise la biodiversité et on favorise une mosaïque de paysages.
Terre Fert’île vise également à valoriser la ressource en bois (bois de chauffe, bois d’oeuvre) par une filière bois locale. Ainsi, tout au long du projet, environnement et économie locale sont pris en compte, transformant ainsi des « déchets » du défrichage en ressources.

Le développement des circuits courts...

Une étude menée en 2017 a montré que la demande en produits locaux et bio se fait sentir de la part de la restauration collective et des grandes surfaces mais, actuellement, des contraintes de production et de coûts ne permettent pas d’assurer un approvisionnement constant dans l’année.

Un plan d’action a pu être établit suite à ce diagnostic, regroupant différentes mesures nécessaires au développement d’une filière en circuits courts sur l’île.

Le développement de l’agriculture sur l’île s’accompagne en amont d’un diagnosticalimentaire visant à mieux connaître les productions sur l’île (produits, quantités, périodes de productions, etc.) ainsi que le réseau de consommateurs dont un élément essentiel est constitué par la restauration collective : EHPAD, collèges, écoles, grandes et moyennes surfaces, etc.).
Ce diagnostic permet d’identifier les besoins de chaque structure et les freins rencontrés par les producteurs, afin d’éclairer les choix des agriculteurs dans leur activité et de favoriser une complémentarité entre l’offre et la demande.
 

"Développer une agriculture de proximité" !


 

Une mobilisation foncière....

Lors d'une première phase de mobilisation, Fert’île était dans une démarche d'accompagnement des propriétaires sur le devenir de leur terrain et comme médiateur dans leur relation avec la Commune, les porteurs de projets et les acteurs du territoire.

Des retours très positifs ont été reçus de la part de nombreux propriétaires (de l'ordre de 70% des réponses) donnant des signes encourageants pour la suite de ce projet. Il ressort, en effet, de cette phase de mobilisation que près de 120 propriétaires se disent prêt à louer, vendre ou prêter leurs parcelles à des fins agricoles. 44 propriétaires préfèrent, quant à eux garder leur parcelles en l’état.
Ce lien avec les propriétaires a suscité la mise à disposition de 8000 m² de terres actuellement défrichées et en cours de réhabilitation. Des conventions ont été signées par les propriétaires volontaires. L’action doit cependant être poursuivie pour obtenir l'accès à davantage de foncier sur les parcelles environnantes en vue d’une installation.

Communication et implication citoyenne...

Le projet Terres Fert'Ile est porté par le Comité de Développement de l’Agriculture » (CDA) qui réuni les associations Islaises du Collectif Agricole et de Yeu Demain, Terre de Liens Pays de la Loire, la Commules ne de l’Île d’Yeu, ainsi que l’ensemble des agriculteurs de l’île. Il a vocation a créé des liens entre les différents acteurs du territoires...

Impliquer les acteurs, élus, agents municipaux, professionnels institutionnels et associatifs et les citoyens, propriétaires, familles, consommateurs, touristes, etc. tout au long du projet est un point essentiel pour questionner et sensibiliser sur l'usage de la terre, la prise en compte de l’environnement et de la biodiversité, des modèles agricoles et alimentaires, de la transition énergétique...

C'est actuellement une coopérative que le collectif Terres fert'île est en train de créer pour favoriser l'acquisition citoyenne de terres agricoles et lutter ainsi contre l'artificialisation des sols et la perte de foncier agricole.

Nous suivrons avec intérêt les évolutions et avancées du projet Fert'ïles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *