parallax background

Le RDV Transition n°3 à Montaigu : Solidarité internationale !

Entretien avec Xavier Mathias, formateur au sein de Fermes d’Avenir !
16 avril 2018
Le Slow Parenting, pour être parent… lentement ! Une conférence à Boufféré
16 avril 2018
 

Zoom sur les RDV Transition à Montaigu : le n°3 - S'engager dans la solidarité internationale !

Forme hybride entre la causerie, le café-philo et le débat, les RDV Transition porté par le Collectif Icroacoa ont pour vocation à rouvrir des espaces physiques de discussion et d’échange sur le territoire.

Si vous avez raté le dernier rendez-vous, sur la solidarité internationale, voilà de quoi vous rattraper. Pour en parler, Aline Schaal et Mickaël Duret, tous les deux venus du monde du spectacle (régie technique) et ayant choisi de rallier le monde de l’humanitaire. Pour intégrer ce milieu assez peu connu, Aline et Mickaël ont suivi une formation de 9 mois à l’institut Bioforce à Lyon, l’une des deux écoles en France qui forment aux métiers de l’humanitaire, en logistique et en administratif.

Depuis 2004, Mickaël a enchainé les missions en logistique avec l’ONG Action Contre la Faim. Aline, elle aussi logisticienne, a travaillé pour Handicap International et Première Urgence Internationale. Ils sont employés par des ONG, Organisations Non Gouvernementales, qui sont des associations à but non lucratif, d’intérêt public et indépendantes financièrement et politiquement. Reconnues par le droit international, elles interviennent partout dans le monde et œuvrent dans des domaines aussi variées que les droits humains, la protection de l’enfance, l’accès à l’éducation, l’écologie, etc.
Mickäel et Aline précisent que dans le cas de la solidarité internationale (appelée aussi humanitaire), les ONG répondent, selon leurs attributions, aux situations d’urgence ou à des enjeux de développement. Eux interviennent quasi uniquement dans les missions d’urgence : dans des contextes tendus, de conflits armés aux crises sanitaires, en passant par les catastrophes naturelles. Ces situations nécessitent de gros moyens financiers, matériels et humains dès les premiers jours pour organiser les secours et mettre en place la protection des populations.

Transition citoyenne : s’engager dans la solidarité internationale...

Solidarité internationale pour ce RDV Transition n°3 à Montaigu !


” Il faut garder l’objectif de l’autonomisation des populations, on n’est pas là pour se substituer.. ”

Des missions de développement, d'autonomisation des populations...

Les missions de post-urgence et de développement quant à elles interviennent dans des contextes relativement plus stables, elles visent généralement au développement d’infrastructures (puits, écoles, …) et sont structurées en programmes, sur des temps plus longs, avec l’intervention de compétences techniques et d’ingénierie. Dans ces missions de développement, il y a un enjeu important d’implication des locaux :

On n’est pas là pour se substituer, explique Aline, il faut garder l’objectif de l’autonomisation des populations.

Leurs missions les mènent aux Philippines, au Yémen, à Madagascar, dans différents pays d’Afrique, pour des durées allant d’un mois à un an. En tant que logisticiens, ils mettent en place les installations et les structures.

On est au service des médecins et des infirmiers, explique Mickaël. A eux la charge de trouver en un temps record matériel, raccordement à l’eau ou à l’électricité… ou 80 téléphones et cartes SIM, plaisante Mikael en racontant sa dernière mission à Madagascar, contre l’épidémie de peste.
 

Envie d'agir ici, mais aussi loin de chez soi,..." Solidarité Internationale"

Missions humanitaires, des situations d'urgence mais aussi de développement !


 

Un engagement bénévole...

Contrairement à Mikael et Aline, professionnels de la solidarité internationale, il est aussi possible de s’engager bénévolement. C’est ce qu’a fait Sébastien, venu lui aussi témoigner de son expérience de volontaire au Brésil. Grâce à l’association vendéenne Diamantine ton cœur (St-Fulgent) qui soutient un projet de développement au Brésil, Sébastien a passé 5 mois dans une structure venant en aide aux jeunes en difficulté sociale. Une expérience qui ne laisse pas indemne mais qui permet d’apporter sa petite pierre à l’édifice et de s’ouvrir à d’autres cultures.

Après avoir vécu 3 RDV Transition, l’heure est aux premiers constats : on se rend compte à quel point ces moments d’échange sont riches, tant ils répondent au besoin de transmettre pour les intervenants et au besoin d’entendre, de trouver des réponses pour le public. Témoigner pour que cela existe. Voir et entendre des gens en chair et en os, sans filtre ni voix Off. Prendre le temps (en général 2 h) pour comprendre, bien mieux que ne le ferait un reportage minuté avec images choc et raccourcis. Echanger des bons plans et des contacts. Et écrire un article-résumé sur Demain Vendée, pour que cette petite causerie profite à un plus large public.

Le prochaine Rdv Transition : Transition énergétique...

En quoi pouvons-nous peser et influer sur la transition énergétique ? Quels projets existent à côté de chez nous (en Vendée et en Loire-Atlantique) ? Quelles solutions sont déjà en oeuvre et comment s’y mettre ?
Rdv à Montaigu au Zinor, le mercredi 25 Avril, à 19h, on vous acceuille, à 20h, on cause...

Zoé jarry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *