parallax background

La ferme pédagogique de la Jarrie, reconnexion au monde vivant avec Colette Plissonneau à Nesmy !

L’instant Radio du 15 avril, avec Marc Lepelletier, créateur de la série « Le petit manuel de résilience » !
15 avril 2019
La ville de Saint-Hilaire-de-Riez expérimente la pratique de l’éco-pâturage dans les marais !
23 avril 2019
 

Colette Plissonneau, 55 ans d'une vie connectée à la terre !

La Grande Jarrie, lieu-dit entre Nesmy et Aubigny Les Clouzeaux. C'est ici que Colette a grandi et que son histoire s'est écrite, s'écrit et s'écrira. Perchée sur la colline dominant le bocage et les petits ruisseaux affluents de l'Yon, la ferme de la Grande Jarrie est avant tout une ferme familiale. Colette a grandi ici avec ses 4 frères et sœurs. Ses parents étaient agriculteurs et ont beaucoup travaillé pour mener de front vie professionnelle et vie de famille. En fin de carrière de ses parents, ce beau patrimoine agricole a été transmis :

« Ce patrimoine s'est révélé pour moi au fil du temps. Ce n'est pas qu'un tas de pierres assemblées et un champ mais un lieu de vie, de partage et d'échanges » sourit Colette, reconnaissante.

Lorsqu'elle évoque ses souvenirs d'enfance et ses premières aspirations professionnelles, Colette repense à cette ferme qui voyait beaucoup de gens passer, avec beaucoup d'entraide, que ce soit avec les voisins, la familles, des ami(e)s… En effet, son père était quelqu'un de très actif dans le monde agricole et dans la commune :

« La vie sociale était importante chez nous" se souvient Colette. Contrairement à ses parents , Colette a eu le choix de poursuivre ou non l'activité agricole familiale "ils trouvaient ce métier très dur il ne le souhaitait pas pour moi. Mais moi, j'aimais la terre et les animaux, j'aimais l'agriculture, la nature. »

Colette Plissonneau dans une démarche de sensibilisation et d'éducation à la biodiversité à la Ferme de la Jarrie.


” Il parait essentiel aux yeux de Colette de reconnecter nos enfants et nos jeunes à ce ''monde du vivant'' qui est la nature avec toutes ses petites et grandes bêtes, champignons, bactéries, petites et grandes plantes... ”

Redonner vie au hameau...

En 2014, retour à la ferme de son enfance. Colette trouve que le hameau n'est plus le même. Plus la même âme. La faute à personne, peut être simplement la faute à nos modes de vie :

« Au boulot, on rentre manger, dormir, puis on recommence top chrono ... »

C'est ainsi qu'a germé l'idée de la ferme pédagogique d'aujourd'hui qui est aussi le prolongement de son activité professionnelle d'animatrice pédagogique pour le Groupement des agriculteurs biologique de Vendée (GAB85).

Dans le cadre de ce travail (GAB), Colette n'arrêtait pas de constater "la rupture entre nos jeunes et l'ensemble du vivant. Certains ne voit aucun lien entre l'agriculture et l'alimentation, d'autres même avec de bonnes connaissances ne sont pas sûrs d'appartenir au ''monde du vivant''. Un sentiment de virtualité du vivant les met dans le doute."

 

Activités pédagogiques pour se reconnecter au vivant.

La ferme de la Jarrie à Nesmy !


 

Naissance du projet

Ce besoin de sens fait émerger le projet de ferme car il parait essentiel aux yeux de Colette de reconnecter nos enfants et nos jeunes à ce ''monde du vivant'' qui est la nature avec toutes ses petites et grandes bêtes, champignons, bactéries, petites et grandes plantes, etc...

En 2016, Colette se lance et crée l'association de la ferme pédagogique de la grande Jarrie avec deux amies. En parallèle, le marché bio'dimanche est en cours de création à La Roche-sur-Yon avec le soutien du GAB : ce marché est aussi une opportunité pour faire connaitre l'association et les activités de la ferme pédagogique.

Depuis 2017, l'activité grandissant, Colette fait le choix de devenir prestataire du GAB85 pour ses animations pédagogiques : cela lui permet d'avoir plus de temps pour développer le projet de la ferme pédagogique. Ce développement se traduit notamment par des rencontres pour que vive le projet associatif. Par exemple, Matthias et Tawos ont pu découvrir la ferme et faire des stages pratiques de leur formation au Lycée Nature (BP Aménagements Paysagers Entretien des Espaces Naturels et Ruraux). Progressivement, la ferme devient le lieu d'ateliers participatifs où les bénévoles œuvrent ensemble, avec le sourire, en alimentant un projet qui fait sens" sourit Colette en mesurant le chemin déjà parcouru.

Du chemin, il en reste à arpenter pour poursuivre tous les objectifs que se fixe l'association: Promouvoir la biodiversité locale, développer des actions d'éducation à l'environnement, vers un développement durable, proposer des activités de bien-être.. Sans plus attendre, Colette vous propose de venir à sa rencontre lors des prochaines journées sur la ferme en visitant les différents espaces potager et fruitier, les mares et les haies, à la découverte de leurs habitants fin mai, événement à retrouver prochainement sur www.demain-vendee.fr/evenements !


Raphaël Bedhomme

Comments are closed.