parallax background

Le réseau des artisans Répar’Acteurs en Vendée !

Transition énergétique à l’école de Sigournais, le défi Class’ énergie !
18 janvier 2018
Soutien aux Porteurs de projet : La Capriarche, élevage de Chèvres !
23 janvier 2018
 

Le réseau des Répar'acteurs en Vendée : une économie Circulaire !

Des paradoxes et des constats dans nos modes de consommations… un immense marché des biens métériels et numériques sans limites… et des consommateurs qui s’interrogent ! Robin Perkins de Greenpeace, affirmait récemment. au journal Le Monde :

La tendance est de concevoir des produits de moins en moins réparables, de plus en plus jetables pour 'booster' les ventes.

Cette constatation faisant écho au récent rapport de l’association qui s'est penchée sur les impacts de l'industrie de l'électronique !

Depuis 2007, environ 968 TWh ont été utilisés pour la fabrication de smartphones. C'est presque autant que l'alimentation annuelle en électricité de l'Inde, qui a utilisé 973 TWh en 2014, dénoncent-t-ils !
Les matières utilisées sont très nombreuses, magnésium, nickel, lithium, cobalt, aluminium mais aussi : or, argent, paladium, nombre d'entres elles sont non renouvelables. L'antimoine, par exemple, est menacé d'épuisement vers 2020 d'après une estimation de 2009. Les matières premières viennent d'un peu partout sur Terre. Des pays ont un quasi-monopole sur certains matériaux, ce qui peut engendrer des tensions géopolitiques. Quant aux conditions de travail, elles peuvent être abominables dans les pays qui n'ont pas la même protection des travailleurs qu'en occident. Ainsi, le tantale est extrait du sol de République démocratique du Congo. C'est un travail non mécanisé de 12 h par jour, à 40°, pour un salaire quotidien de 1 à 5 $. Les accidents sont fréquents. Les mines sont sources d'instabilité car elles suscitent la convoitise de groupes rebelles qui cherchent à les contrôler pour financer leurs armes...

Réparation de nos équipements numériques et électroniques" Les Répar'Acteurs "


" Valoriser les artisans de la réparation, promouvoir leur savoir-faire et favoriser l'économie circulaire "

Un modèle durable ?

L’exemple cité n’est qu’une infime partie d’un vaste marché mondial des biens matériels, électroniques et numériques, auxquels nous participons, malgré nous...

La question que nous nous posons :

Ce modèle économique est-il durable, équitable, éthique et écologique ? Comment faire autrement ? Cela va-t-il impacter notre vie ?

Nous avons tous les réponses en nous…

Comme en écho à de nombreuses prises de consciences, individuelles ou collectives, nous percevons bien des limites engendrées par nos actes de consommation, la compréhension de conséquences géopolitiques, d'épuisement des ressources naturelles, et d'enjeux sociaux dans des pays loin de nous. Nous cherchons à adapter nos comportements, réfléchir nos actes d’achats, les repenser. Une émancipation et un retour au bon sens face à une puissante machine... à produire !

 

Des savoir-faire : cordonnerie, maroquinerie...

Le réseau des Répar'acteurs en Vendée.


 

Comme une réponse, l'émergence des Répar'acteurs...

Depuis plusieurs années et plus que jamais d’actualité, la création de lieux d’échanges des savoir-faire, pour réparer plutôt que de jeter, redonner vie aux objets, privilégier une qualité artisanale, repenser les prix vis-à-vis de la durée de vie du matériel, favoriser une économie locale circulaire créatrice d’emploi… et de lien social.

Avec les Repair Cafés, ressourceries ou encore écocycleries qui se créent aux quatre coins de la Vendée, un regroupement appelé « Répar'acteurs », a vu le jour en 2014, un dispositif piloté par la Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Pays de la Loire depuis 2014, avec le soutien de l'ADEME. Plus de 2 000 artisans de la réparation se sont regroupés en Pays de la Loire, ils sont Cordonniers, réparateurs de smartphones, d’électroménagers, hifi, Tv...Réparateurs de vélos...Réparateurs et relookeurs de meubles, objets divers, ébénistes... Tapissiers d'ameublement...


Répar'acteur ?

Donner une seconde chance aux objets, réduire la consommation des ressources (matières premières, eau et énergie) liée à la fabrication et la production de déchets, favoriser la création de nouveaux métiers, de nouveaux savoir-faire : les artisans de la réparation, développer une économie circulaire, contribuer à l’économie de proximité, créatrice de lien social et d'emplois !

Pour mieux les connaître, nous irons prochainement à la rencontre d'acteurs de la réparation en Vendée ! Nous les invitons également à nous rejoindre sur notre outil Agir, être visible pour répondre à l'attente de nombreux consomateurs, soucieux d'adapter leur comportement.

Comments are closed.