parallax background

Soutien aux Porteurs de projet : La Capriarche, élevage de Chèvres !

Initiatives et actions pour le développement durable à Challans !
5 juin 2018
Une table ronde et des échanges pour parler transition au Lycée Nature !
6 juin 2018
 

La Capriarche, élevage de Chèvres à Champ-Saint-Père !

Depuis mai 2016, ils sont devenus éleveurs de chèvres passionnés et se lancent aujourd'hui dans un projet de transformation. Toute une aventure !

Nous sommes Morgane et Antoine (29 ans), nous avons concrétisé notre projet de couple en nous lançant dans l'élevage de biquettes en Vendée en mai 2016 suite à la création de l'EARL La Capriarche où nous sommes associés.

Une installation...

Après quelques années en tant que salariés dans le milieu agricole, Morgane comme conseillère d'entreprise agricole et Antoine comme technicien d'expérimentation maïs, nous avons choisi de tout quitter pour nous installer et réaliser notre rêve. Nous avons ainsi racheté une exploitation caprine dont le lait est vendu à une coopérative.
En effet, nous sommes les heureux éleveurs de 300 chèvres laitières de race alpine et saanen et nous cultivons 40 ha destinés exclusivement à les nourrir.

Une agriculture naturelle...

Antoine, fervent adepte de l’agriculture de conservation des sols ou agroécologie, conduit l’ensemble des terres selon ce principe pour favoriser la vie du sol. Morgane, grande convaincue du pouvoir des plantes, pratique autant que possible la phytothérapie et l’aromathérapie sur ses chèvres.

Actuellement notre lait est entièrement collecté par une coopérative agricole. Notre projet pour 2019 est d’en transformer une partie afin de mieux valoriser notre production et créer un lien direct avec le consommateur.

” Projet d'atelier de transformation des produits laitiers ”

 

Tendre vers les circuits-courts...

L'objectif de Morgane et Antoine est de maitriser toute la chaine de production jusqu'à la vente aux consommateurs.

En effet, nous souhaitons acquérir un laboratoire de transformation pour fabriquer des fromages frais, affinés, et aromatisés en forme de crottins et bûches et des yaourts natures et aromatisés que nous vendrons directement dans un magasin à la ferme. .
Egalement nous avons la volonté de proposer nos yaourts de chèvre aux goûts innovants à un plus grand nombre à travers la restauration collective et les grandes surfaces.

Une campagne de financement participatif...

Le but de cette collecte est de nous permettre de créer une fromagerie et un magasin de vente directe.

Actuellement, nous disposons d’un bâtiment inexploité de 150 m² que nous souhaitons valoriser en y aménageant un laboratoire de 50 m² aux normes alimentaires et une salle de vente de 15 à 20 m².

Cliquez-ici pour les soutenir.

Comme Morgane et Antoine, faites nous découvrir vos projets qui font sens localement :
Nous vous accompagnons dans la communication et la présentation auprès d'un large public, en quête de solutions locales !


Valoriser notre production et créer un lien direct avec le consommateur...

 

Production locale et Vente directe...

Produire une alimentation saine en développement des projets délevages ou de maraîchage, se tourner vers la vente directe de la production répond aux enjeux de Demain. Malgré la charge de travail supplémentaire que cela peut représenter, cette solution permet une maîtrise des recettes, assurer des relations de confiance entre le producteur et le consommateur, mais aussi de récréer du lien social localement, dans les communes. De bon augure face à la froideur des gigantesques centres commerciaux ou le nombre de kilomètres qu'ont parcourus certains produits donne à réléchir...


Le Champ des Possibles...

Un documentaire à revoir sur France 5, Le champ des Possibles ou changer de vie pour nourrir les autres...

Alors que le monde agricole est en pleine crise, de nombreux français choisissent chaque année de changer de vie pour devenir paysans. Pour redonner du sens à leur travail, ils quittent leur confort urbain pour apprendre à vivre de la terre. Attirés par une agriculture respectueuse de la vie, ces néo-paysans viennent grossir les rangs des agriculteurs de souche, revenus des pratiques productivistes et industrialisées apprises, qui remettent eux aussi en question leur travail. Certains choisissent de s'installer en collectif pour mutualiser leur force de travail et leur matériel, quand d'autres décident de devenir berges au coeur de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *