parallax background

Vendée 2040, démarche prospective du département et concertation citoyenne pour envisager demain en Vendée !

Graines du coin, échanges de semences reproductibles et démarche de préservation de la biodiversité aux Essarts !
10 janvier 2019
Des projets participatifs pour associer créativité et économie « bleue » : une matinée avec l’association Ruptur à Montaigu !
15 janvier 2019
 

Vendée 2040, démarche prospective et participation citoyenne.

Lorsque nous avons eu connaissance de la démarche Vendée 2040, nous nous sommes tout de suite sentis concernés ! Demain-Vendée, finalement, ce n’est que ça : les solutions et les initiatives qui inventent le monde de demain. Difficile donc de passer à côté de cette démarche prospective initiée par le Département ! Et aussi l’occasion d’y mettre notre petit grain de sel (de Noirmoutier).


Le point de départ...

Voilà quelques mois, l’Insee a rendu publiques ses estimations en matière de démographie, prévoyant 240 000 habitants supplémentaires en Vendée en 2040. Pour le Département, cette annonce était l’occasion pour lancer une vaste opération de prospective et de concertation avec ses habitants, avec l’aide du cabinet PWC pour imaginer la Vendée de l’an 2040. Et se poser la question des défis que le territoire aura à relever les 20 prochaines années !

La prospective : vous avez dit stratégie ?
Par définition, la prospective est une démarche qui vise à anticiper l’avenir de manière rationnelle et globale. « La prospective n'a rien à voir avec la futurologie et la boule de cristal. L'anticipation des futurs possibles n'a de sens que pour éclairer l'action. C'est pourquoi prospective et stratégie sont indissociables, d'où l'expression de prospective stratégique » (1). Autrement dit, se projeter sur le long terme (ce qui manque souvent de nos jours, avec notre fâcheuse tendance à avoir la tête dans le guidon), à partir d’un état des lieux actuel. Prendre de la distance et de la hauteur, pour voir plus loin. Anticiper. Avoir toujours plusieurs coups d’avance : le B.A.BA de la stratégie, donc !
Mais les maîtres de la prospective nous invitent aussi, dans cette démarche, à savoir entendre les signaux faibles, et à écouter nos intuitions. A bon entendeur.


Qui, quoi, quand, où, comment ? quelques éléments de contexte dignes des meilleurs journalistes...

Les thématiques… Quatre ambitions englobantes ont été retenues pour Vendée 2040, résultat de réflexions, d’entretiens et d’ateliers avec des historiens et des citoyens.

L'identité : une Vendée où l'identité rassemble et permet le vivre ensemble
L'aménagement : une Vendée où la proximité est gage de cohésion
L’économie : une Vendée où l'économie est forte et au cœur du dynamisme territorial
La solidarité : une Vendée au cœur d'un modèle social innovant

Pas de grosse surprise à l’énoncé de ces ambitions, rien que de très ordinaire. Et quid des questions environnementales et climatiques ? Après questionnement, on nous précise que la transition écologique s’inscrira en filigrane, de manière transversale dans les différentes ambitions, au même titre que la culture.

« Vendée 2040 » : envisager le territoire pour Demain !


” Vendée 2040, ce serait plutôt un carrefour, disons un giratoire, où se croisent des gens venus de voies différentes, parfois divergentes, et qui doivent décider ensemble de la route qu’il faut prendre pour les 20 prochains kilomètres ”

Des étapes, des agendas...

En octobre 2018, huit Ateliers d’influence ont regroupé des groupes « d’influenceurs » pendant 2h autour des thématiques présentées précédemment. On notera au passage le changement de sémantique et de prescripteurs, puisque nous sommes passés de l’ère des experts-spécialistes (sans qu’on sache toujours très bien de quoi) à celle des influenceurs (sans qu’on sache très bien de qui). A-t-on gagné au change ?

Entre décembre 2018 et février 2019, tous les vendéennes et vendéens sont invités à participer à la concertation pour donner leur avis, sous la forme d’un sondage en ligne.
Le premier semestre 2019 sera consacré aux ateliers exploratoires : [TEASING], on n’en sait pas plus pour le moment, mais ils permettront d’enrichir les scénarios existants, voire d’en imaginer d’autres.
Enfin, des conférences-débat entre janvier et juin, ouverts à tous, sont programmées, autour de grands témoins venus partager leur expérience/connaissances/expertise, pour permettre d’échanger encore. La première soirée Débat aura lieu le 31 janvier autour du thème de l’identité.

Tout le programme ici. https://vendee2040.vendee.fr/les-rendez-vous/les-soirees-debats/


Avec Demain-Vendée, nous avons participé à l’un des ateliers d’influence, sur le modèle social innovant. Même si l’on peut regretter la durée restreinte de l’échange, on doit reconnaître un mérite à cette démarche : avoir réussi à mettre autour d’une table des gens qui ont au quotidien ont peu de chance de se rencontrer : chefs d’entreprise, citoyens, directrice d’EHPAD, agriculteur, artiste, ... Une occasion rare dans un monde cloisonné.

Vous pouvez voir tous les acteurs ici : https://vendee2040.vendee.fr/les-acteurs/


La concertation : à vos claviers, citoyens !

A l’heure où les citoyens demandent des avancées en matière de participation à la vie publique, on peut saluer la démarche du Département, qui se risque, au-delà du prétexte prospectif, à un exercice de concertation citoyenne et d’échange avec les mondes associatif, entrepreneurial, social, ...

 

Envisager Demain collectivement !


 

Une invitation à participer ...

Vous être largement invités à contribuer à Vendée 2040, en participant à la concertation en ligne. Quarante-neuf questions, dont, parmi elles, beaucoup sont relatives à la transition écologique, à quel développement économique nous souhaitons, au lien social que nous voulons construire avec les nouveaux arrivants, mais aussi entre générations ; pour dessiner des scénarios et voir l’adhésion qu’ils emportent !

On vous invite à y participer ! Pourquoi ? Parce que c’est l’occasion de prendre la parole, de faire entendre votre voix. Ce n’est pas si souvent qu’on en a l’occasion, alors emparez-vous-en, et défendez la vision du monde que vous voulez voir apparaître dans les années qui viennent ! https://vendee2040.vendee.fr/votre-contribution

Vendée 2040, c’est l’opportunité que le territoire se saisisse à pleines mains de la transition écologique, en faisant ce qu’elle sait le mieux faire : « imaginer, innover, construire » (c’est le slogan de Vendée 2040), mais surtout mobiliser sa population, ses entreprises et ses élus autour d’un nouveau récit.

Et quel récit ? Celui d’une Vendée qui s’empare de la transition écologique sans se tromper de développement économique et en faisant le choix de la résilience plutôt que d’une chimérique croissance verte. Car la Vendée sera (devrions-nous dire « est déjà » ?) l’un des territoires les plus vulnérables au changement climatique (Xynthia l’a montré), soumis aux catastrophes naturelles, à la montée des eaux, sensible aux pollutions de l’eau, de l’air et de la terre, …

La transition écologique est pour notre territoire le moyen d’assurer son rayonnement : parce qu’elle permet de construire une qualité de vie et un environnement sains, de créer des emplois, notamment dans une agriculture respectueuse des hommes et des territoires, dans une économie sociale et solidaire, dans les énergies renouvelables, dans la rénovation thermique, mais aussi d’envoyer un signal fort : celui que les innovations et les solutions au changement climatique peuvent naître dans des territoires ruraux et pas seulement dans les grandes métropoles.


En conclusion : la morale de cette histoire...

Et, s’il faut border notre discours, précisons : si chacun comprend les vertus d’une telle démarche, ne soyons pas naïfs et reconnaissons-en les limites : Vendée 2040 ne consiste nullement en une feuille de route toute tracée vers l’avenir ; ni la concertation en une to-do-list d’engagements et de promesses. Non, Vendée 2040, ce serait plutôt un carrefour, disons un giratoire, où se croisent des gens venus de voies différentes, parfois divergentes, et qui doivent décider ensemble de la route qu’il faut prendre pour les 20 prochains kilomètres.

Choix complexe, où l’on a peur de se planter de direction, sans savoir si l’on pourra faire demi-tour plus loin. A l’heure où les ronds-points essaient de se faire place publique, il serait de bon ton que ce carrefour virtuel soit un lieu d’échanges et de débat, où bâtir une vision partagée de la Vendée, sans laisser personne dans le fossé, ni le climat sur la bande d’arrêt d’urgence.


Zoé Jarry

(1) GODET, Michel; MONTI, Régine, et Roubelat, Fabrice (1997) Manuel de prospective stratégique. 1 : une indiscipline intellectuelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *