parallax background

Jardin d’éveil à la terre : agriculture solidaire, durable et souveraine aux Jardins de Corinne !

Cigales en Vendée : des épargnants solidaires qui alimentent les rouages d’une économie plus humaine, sociale et écologique !
16 novembre 2020
Solidarité électrique : production d’électricité collective en autoconsommation à l’Île d’Yeu !
12 janvier 2021
 

Éveil à la terre ...

Ils sont nombreux à penser la transition par un retour aux sources, les mains dans la terre et la tête dans les étoiles. Et pourtant ils sont encore trop peu à réussir à changer l’ordre des choses, à bousculer le modèle économique agricole ou le regard de la profession, à tordre le cou aux us et coutumes des clients et aller contre le scepticisme des comptables et la frilosité des politiques.

Corinne Daigre est sans aucun doute un phénomène dans la profession. De famille d’agriculteur charentais, elle assiste jeune fille à la destruction des haies, au remembrement des terres, à l’arrivée massive des tracteurs et à l’apparition des pierres dans les champs. La ferme familiale en polyculture se transforme peu à peu en mono exploitation agricole. Malgré son brevet de technicien agricole en poche, il faudra attendre plus de 40 ans pour que Corinne revienne, avec bonheur, à la terre.

Installée depuis 3 ans à Grosbreuil, elle développe sur 3 hectares un jardin en permaculture. « Au départ je n’avais rien, j’avais qu’une prairie. Aujourd’hui c’est un truc de OUF ! » sa prairie est devenue oasis. « Dans les forêts et dans les bois on n’arrose pas et on ne travaille pas le sol… les plantes savent faire ! alors au lieu de travailler le sol on a fait des trous, on a mis les arbres et de la matière organique deux fois par semaine et c’est tout ! Pourquoi l’homme vient exploiter le sol ? c’est aberrant ! » Pour Corinne, « l’idée c’est de laisser faire les choses et c’est magique ».

Féerie maraîchère

Les esprits de la nature sont souvent relégués aux rangs des légendes populaires. Pourtant, nos ancêtres prétendaient les voir, et interagir avec eux. Alors s’ils existent, Corinne serait sans aucun doute la fée marraine de son jardin éponyme ! Dans son potager la magicienne a collaboré avec la nature, bonifié une terre rendu infertile, développé un modèle économique viable et enclenché une incroyable dynamique humaine.
Ses premiers carrés maraîchers, elle les a tracés selon la règle du nombre d’or et, au cœur du jardin, une charpente « réciproque » marque le centre d’un mandala géant. Odorant et coloré, il équilibre et harmonise le système potager qui l’entoure et impose sa puissance.


Découvrez la suite de cet article dans le Journal des initiatives positives n°7 (infos abonnement et points de vente du journal en cliquant ici !)


 

Comments are closed.