parallax background

Solutions liquides en vrac ou retour à la consigne ? une économie circulaire !

Jeudi 16 et 23 Nov Le Festival Alimenterre avec Biocoop Challans !
11 novembre 2017
Les AMAP en Vendée, des liens directs Producteur-Consommateur !
15 novembre 2017
 

Zéro-déchets, le retour à la consigne ou une économie circulaire !

Face à multiplicité des contenants plastiques, l'option d'un retour à des contenants verre à repenser...

La question des déchets plastiques...

La Vendée fait figure de bon élève pour la gestion des déchets recyclables, nous sommes rassurés en pensant que tous les emballages plastiques vont pouvoir être transformés et réutilisés sans fin…. c’est une vision erronée, le traitement des déchets plastiques engendre des coûts énergétiques importants et les plastiques transformés générés change de catégories. De plus, les questions de Santé sont posées, par exemple les liens sur des usages non approprié de contenants en plastique qui augmentent fortement le risque de transfert d’éléments chimiques indésirables dans les aliments…
Pourquoi ne pas privilégier l'utilisation de contenants verres ou favoriser le retour de la consigne ? D'autres solutions de distribution de liquides en vrac existent-elles ?

Il y a une vingtaine d’années, une bouteille consignée rapportait quelques centimes à son propriétaire, évitant dans le même temps d’encombrer sa poubelle et d’impacter l’environnement. Si l’époque du « tout jetable » a érodé ce souvenir, les défis environnementaux et économiques ravivent les mémoires. Et en la matière, la consigne offre de précieux atouts, particulièrement pour le cas du verre : avec 2,3 millions de tonnes par an, le verre représente 49,6% du poids total des déchets ménagers en France !

La raréfaction des ressources...

Le changement climatique et les obligations de la France en matière de prévention des déchets imposent ainsi de repenser nos modes de consommation. L’économie du jetable n’offre aucune perspective de durabilité face à ces enjeux, qui impliquent d’imaginer de nouveaux modèles, plus résilients. En tant qu’exemple d’économie circulaire, la consigne intègre parfaitement cet objectif.

Le retour à la consigne ou une économie circulaire !


” Permettre de réduire la quantité et le coût des traitements des déchets - bouteilles d'eau en plastique à usage unique ”

Eviter les déchets plastiques...

Son recours permet d’économiser jusqu’à 75% d’énergie primaire en comparaison à une gestion classique (avec recyclage). Toujours en vigueur dans les bars et les restaurants, la consigne permet d’éviter, chaque année, l’équivalent de 500 000 tonnes de déchets d’emballages. Tant qu’il est réutilisé, le verre est extrait des filières de gestion des déchets, et n’a donc plus de coût pour la collectivité. En comparaison, le recyclage du verre coûte 35€/t, et l’enfouissement 106€/t !
En comparaison à l’utilisation de bouteilles jetables, et en considérant les prestations de lavage et de transport, la consigne coûte 2 à 7 fois moins cher !
 

L’économie du jetable n’offre aucune perspective de durabilité..." Usage unique "

EkoVerde, un exemple Vendéen, solutions d'approvisionnement liquides... en vrac !


 

Ekoverde, un exemple vendéen avec un contenant végétal !


EKOVERDE créateur de solutions vrac liquide, suite à une campagne de financement sur BlueBees se développe et prend son envol !

Nous en avions déjà parlé sur DEMAIN VENDEE, la jeune société EKOVERDE créée en 2015 par Alessio Romeo et Lucien Keresit a pour mission de rendre possible aux consommateurs de s'approvisionner en produits liquides... en vrac ! Les magasins en vrac se démocratisent en France, Ekoverde entend y trouver sa place avec son distributeur de vrac liquide, la fontaine FONTEKO. Ce concept permet au consommateur de changer son comportement en revenant avec son emballage et de faire des économies tout en agissant en faveur de l’environnement.

Lucien Kerisit et Alessio Romeo, ont été Elus vendéens de l’année dans la catégorie environnement en 2016 mais aussi Lauréat du 4ème ECO-innovation factory, regroupant des start-ups ligérienne dans l’environnement.

Leur crédo ?

« Pour consommer autrement, sans générer de déchets... Multiplions les solutions vracs ! Limitons les emballages à usage unique sur les lieux touristiques ... grâce à nos bornes de vrac liquide et nos contenants issus du végétal !

Suite à une année pilote réussie, EKOVERDE a réussi sa campagne de financement participatif sur Bluebees et récolté 69 000€ pour se déployer et développer de nouveaux concepts permettant de réduire les déchets dans les lieux touristiques. (BlueBees, site de finance participative dédié aux projets d'agriculture et d'alimentation écologique).


Leur création ?

Une fontaine FONTEKO composée de :
• de distributeurs de liquides en vrac
On peut s'y approvisionner 24H/24H, en eau fraiche et micro-filtrée, plate ou gazeuse, en détergent et nettoyant 100% naturel EKONET, et dans un futur proche, en produits locaux (laits, jus).
• de contenants issus du végétal,
• et d’un collecteur dédié à leur recyclage.

En 2016, les 2 entrepreneurs ont lancé l’offre EKOCAMP pour les opérateurs du Tourisme en Vendée :

Co-développée avec des gérants de camping, son objectif est de proposer une offre de service permettant la gestion et la réduction des déchets, en proposant un nouveau mode de consommation et de comportement plus vertueux en vacances.
La FONTEKO est la première brique commercialisable de cette offre, permettant de réduire la quantité et le coût des traitements des déchets (bouteilles d'eau en plastique à usage unique).

Une année test…

L'année 2016 fût l'année pilote, durant laquelle Ekoverde a pu tester la Fonteko via une expérimentation dans deux campings : le Castel la Garangeoire et le village de la Guyonnière, tous deux à Saint Julien des Landes (85).

La réussite de cette expérience a confirmé aux deux entrepreneurs Alessio Romeo et Lucien Keresit la pertinence du modèle sur les plans écologique et économique. Durant la saison, plus de 45 000 litres d'eau ont été consommés, soit 30 000 bouteilles de PET économisées, remplacées par leurs gourdes 100% issues du végétal et recyclables. L'année 2018 sera celle de la montée en puissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *